Tous les créateurs
Suprême Bon Ton

Suprême Bon Ton

Ella Perdereau a suivi une formation spécialisée dans le design, le textile et la mode. Aujourd’hui, avec l’acheminement de belles rencontres, elle se lance et crée sa propre marque Suprême Bon Ton.

Qui êtes vous?

Je m'appelle Ella Perdereau, je vis et travaille à Paris dans un bel atelier près de Père Lachaise.

D’un naturel indépendant, c’est pourtant avec de belles rencontres, qui m’ont donnée des ailes, que je me suis lancée.

Je voulais créer un objet que l’on garde précieusement et que l’on puisse transmettre à mesure du temps. Le foulard me paraissait idéal pour refléter mon idée de passage et de souvenir.

Lire la suite

Pourquoi avez-vous choisi la mode ?

J’ai grandi dans un petit village de 800 habitants. Etant petite je rendais très souvent visite à mes voisines. Il y avait une femme d’un certain âge, qui autrefois travaillait comme couturière pour l’Opéra de Paris. Son grenier regorgeait de tissus, plaquettes de boutons et de passementerie. Egalement, chez une autre dame qui avait travaillé en tant que restaurateur, au département peinture du Louvre. Ces belles voisines faisaient briller mes grands yeux de petite fille. Je passais mon temps à admirer toutes ces couleurs, ces matières et ces formes.

Je suis alors devenu étudiante, j’ai effectuée plusieurs stages au sein de belles maisons de couture ainsi que dans des ONG à l’étranger. J’ai ensuite intégré l’école supérieure d’arts appliqués de design textile à Lyon. Depuis j’ai beaucoup voyagé, plusieurs fois en Amérique du Sud et en Inde, où j’ai pu collaborer avec des ateliers de confection de cuir et d’accessoires.

Puis je suis finalement revenue à mon premier intérêt : le design textile.

Pouvez-vous nous décrire votre univers ?

A travers une collection de cinq étoles de coton, j’ai imaginé un herbier abstrait. Associant des empreintes graphiques et des contrastes de coloris clairs et obscurs. J’offre une vision sereine et atemporelle.

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Je m’inspire des mers du Nord, des océans. Je tente de nous plonger dans les fonds marins. Du bleu banquise, jusqu’à la blancheur hivernale, les tons s’illuminent, les formes s’associent.

Aussi c’est au cours d’un voyage près de Chennai où j’ai découvert ces longues étoffes de coton ornées de motifs et de teintes variés. C’est une fois de retour en France que la collection GOTA s’est lancée mélangeant savoir-faire, modernité des motifs et tons.

De quelle manière réalisez-vous la confection de vos pièces ?

Ma conception du produit est principalement liée à une démarche artistique globale et à de nombreuses recherches. Mes collections évoluent et sont parallèles à des séances  photos. Tous les dessins sont élaborés après une grande recherche iconographique.

Le but de Suprême Bon Ton est d’offrir une gamme de foulards de haute qualité, imprimée et fabriquée en France. Afin d’assurer la qualité de mes produits je collabore avec des imprimeurs textiles expérimentés.

Lors de mes voyages, je glane beaucoup d’échantillons, différentes photos et réunis toutes mes idées et mes pensées dans un précieux carnet. De retour à mon atelier, je ressors tous mes matériaux inspirants. Puis je commence à dessiner et fabriquer des compositions, parfois en utilisant le logiciel de conception graphique, même si ma réflexion est surtout manuelle.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre collaboration avec MonDéfilé ?

La rencontre avec MonDéfilé s'est faite de façon très humaine. Un véritable échange de projets et de conseils. Le concept est très intéressant. Je ne suis pas très à l'aise avec le e-commerce car j'aime bien savoir avec qui je travaille, rencontrer mes clients, avoir de véritables rapports humains. MonDéfilé a su me convaincre et me mettre en confiance sur la solidité des liens qu'ils partagent avec leurs clients mais également avec les créateurs avec qui ils collaborent.

Si vous étiez un vêtement ou un accessoire, lequel seriez-vous ?

Une réponse inattendue....un foulard bien sûr ! Fidèle compagnon pour la vie, qui agrémente toute tenue !

"Le foulard me paraissait idéal pour refléter mon idée de passage et de souvenir."

Laureat Palme D`or

Finaliste

Ils Parlent De Nous