Une vente privée pas comme les autres…

« Parce que » au Sonart by Camille & Amélie

Après vous avoir donné les astuces d’organisation d’une première vente privée, nous sommes allés comme promis assister à l’ouverture du 3ème « event » d’Amélie & Camille, deux jolies et jeunes créatrices de mode.

Deux jeunes et jolies créatrices de mode

Au coeur de la rue Pigalle se trouve le Sonart, un petit bar mi-branché mi-underground. C’est là qu’Amélie et Camille ont organisé leur troisième vente privée. Elles sont toutes les deux pétillantes, arborent un look moderne avec des cheveux courts et des regards perçants. Amélie tout comme Camille semblent confiantes. Aujourd’hui à leur 3ème vente, elles savent désormais ce qu’il faut faire et ne pas faire. Cinq minutes avant l’ouverture de la vente privée où nous nous sommes rendus, l’ambiance est décontractée.

« Parce que » possède un vrai univers. Des textiles très fins et très doux avec une tendance qui penche pour le vaporeux. Les collections fonctionnent par séries. Chacune d’entre elles dure trois mois. Un même motif est décliné sur différentes pièces et, positionné à de multiples emplacements selon les coupes. L’originalité de « Parce que » tient également du choix des matières avec lesquelles elles travaillent. Elles ont eu l’idée de reprendre le tissu de la toile aérée et bullée qu’on retrouve sur les baskets et d’en faire des sacs, des t-shirts, des débardeurs… C’est étonnant et on s’imagine si bien à l’intérieur tant le tissu est moltoné! Tout est soigné et si bien pensé: du choix des tissus, aux coupes, aux couleurs…

Bref, ce sont des jeunes créations qui méritent d’être découvertes par toutes les jeunes femmes qui aiment la nouveauté, l’originalité et la modernité…

« Parce que » vous avez envie de ne pas ressembler à tout le monde… « Parce que » vous voulez être moderne… « Parce que » vous avez envie d’être envoûtante…

Article : Diane de Choisy & Photo : Thomas Dorn

Ce contenu a été publié dans Bons plans mode. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire