Interview LAETITIA BAQUE et VICTOR MOLINIE, participant au GRAND PRIX FEMME du Festival de Dinard

Nous continuons les fameuses interviews des participants du Festival de Dinard. Après l’interview de Lou et Hugo, nous vous proposons cette fois-ci un autre binôme : Laetitia et Victor, de même candidats au Grand Prix Femme du Festival de Dinard.

This week, we continue our series of exciting interviews with the finalists of the Dinard Fashion Festival. After our interview with Lou and Hugo, we had the opportunity to interview another duo of designers: Laetitia and Victor, our second pair of candidates for the Dinard Festival Womenswear Prize.

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

LAETITIA : Nous nous sommes rencontrés à l’école Duperré lors de notre cursus. J’ai réalisé une formation consacrée à la broderie et Victor s’est tourné plus vers le style. Notre collaboration a commencé dès l’école pour notre diplôme de fin d’étude.

VICTOR : A la suite de cette école nous avons débuté dans deux Maisons bien différentes mais ayant toutes deux un fort niveau d’exigence et de qualité : Laetitia chez Alexander McQueen et moi au sein de la Maison Yiqing Yin.

Depuis septembre, nous avons arrêté de travailler pour ces Maisons et cela nous a donné plus de temps pour notre projet commun. Nous continuons donc d’œuvrer en tant que freelance pour des Maisons.

Could you describe yourselves in a few short sentences?

LAETITIA: We met each other at the Duperré school during our studies there. I dedicated myself to the craft of embroidery while Victor turned himself more towards style. Our collaboration began during our final studies for our degrees.

VICTOR: Following our studies at school we went on to enter into two fashion houses that are very different, but both require a high level of quality. Laetitia joined Alexander McQueen and I joined Yiqing Yin.

We stopped working for these respective fashion houses in September in order to focus more time upon our own project. We both continue to work for Alexander McQueen and Yiqing Yin, but only on a freelance basis.

Comment vous est venue l’idée de participer au Festival de Dinard ? Qu’attendez-vous de ce Festival ?

Nous avons eu la volonté de concourir ensemble pour bâtir un projet concret mais aussi avec l’ambition de nous faire connaître. L’idée était de pouvoir élargir notre réseau en créant de nouveaux contacts, avoir une meilleure visibilité pour par la suite avoir l’opportunité de créer notre entreprise.

What gave you the idea to participate in the Dinard Festival? And what do you expect from it?

Our ambition was to compete together, to build a concrete project but also with the view of giving ourselves some public exposure. The idea was also to make contacts, to give ourselves better visibility so that following on from the competition we may have the opportunity to create our own business.

Pouvez-vous nous présenter rapidement la collection que vous allez présenter au Festival ? A quel stade en êtes-vous sur la réalisation de vos pièces ?

Nous avons conçu notre thématique sur un univers Sportwear pour l’hiver. Le but était de retranscrire la technique de la broderie dans un esprit sport. La broderie reste notre base mais nous l’avons mêlé à de la maille 3D,  de la résille ainsi que du bord-côte.

Notre collection s’appelle Vagabond. Nous voulions retransmettre une silhouette libre avec de l’ampleur pour avoir une tenue un peu lâche. Pour cela les matières utilisées sont du jersey chiné feutré combiné avec du lainage. Le tout pour donner une attitude assez chaleureuse alliée à de la broderie.

Nous avons toujours gardé en tête de proposer des pièces accessibles dans le but de proposer une collection en prêt-à-porter. L’aspect commercial, le fait de pouvoir vendre nos pièces nous semble un paramètre non négligeable.

Nous sommes à un stade déjà bien avancé de nos pièces. Nous avons eu la chance d’être soutenus par nos fournisseurs car ils nous ont octroyé des remises. En expliquant notre participation au Festival de Dinard, nous avons remarqué qu’ils nous accordaient une meilleure reconnaissance et plus de légitimité.

VICTOR : De plus, nous avons eu l’opportunité de collaborer avec un fournisseur de chez Alexander McQueen en Inde. Cela grâce à Laetitia qui avait eu ce contact lors de son dernier emploi.

Can you describe to us the collection that you will be presenting at the Festival? What stage are you at in the manufacturing process of the pieces?

The theme for our Winter collection is sportswear. Our ambition with the collection was to re-invent embroidery techniques in a sports fashion context. Embroidery remains our base, but we have mixed it with 3D mesh, fishnet, and ribs.

Our collection is called Vagabond.  We wanted to re-invent a free silhouette, with the amplitude that would create a looser outfit. For this, the materials used are felted heather jersey combined with wool. The finished result gives embroidery a warmer quality.

We have always considered that our designs should be accessible, and this is why we chose to create a ready-to-wear collection. The commercial aspect, which gives us the opportunity to sell our clothes, is an aspect that we consider to be significant.

We are already at an advanced stage with the development of our collection. Our suppliers have supported us along the way offering us discounts. When we explained our involvement in the Dinard Festival, it marked the start of a more legitimate relationship between ourselves and their party.

VICTOR: We have also had the opportunity to collaborate with a supplier from India who supports Alexander McQueen. Thanks to Laetitia it was a contact that we had retained dating from her employment there.

Que pensez-vous du concept MonDéfilé ?

L’un des prix que nous convoitons le plus est surement le vôtre. C’est une chance pour nous de voir commercialiser nos pièces. Votre concept reste dans l’air du temps, il est totalement adapté à la manière de penser actuelle. L’esprit communautaire devient une nécessité pour promouvoir la jeune création.

What do you think of MonDéfilé’s concept?

One of the prizes that we covet most is surely yours. It is a chance for us to see our pieces manufactured for a commercial market. Your concept is also in tune with the times, it is totally adapted to the current manner of thinking in the industry. Community spirit becomes a necessity when promoting a young designer or collection.

Dans quel état d’esprit vous sentez vous à quelques semaines de l’événement ?

Nous faisons un focus sur le Festival. Il y a certes un peu de stress mais nous restons totalement concentrés sur cet événement.

How are you feeling in the weeks leading up to the event?

We are making our focus the Festival. There is certainly a little stress involved but we are trying to remain completely focused on this event.

Nous vous retrouverons dans quelques semaines pour connaître le résultat ! Nous vous souhaitons bonne chance dans cette dernière ligne droite !

We will meet you again in the following weeks to hear the announcement of the results! We wish you good luck in the final stages of the competition!

Ce contenu a été publié dans Actu MonDéfilé.com, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire