Fashion-Week Printemps-Ete 2013 : La sélection coups de coeur de MonDéfilé

Rentrée oblige, nous voulions vous proposer une farandole de collections. Mais, il fallait d’abord suer pour ça : courir à droite-à gauche, avoir des journées à rallonge, vouloir être à des endroits différents en même temps (nous avons tenté. Constat : impossible à réaliser.  Sûrement une overdose de la série Charmed !) c’est officiel, nous n’avons plus une minute à nous… Sauf bien sûr pour les fashion-weeks ! C’est un peu notre péché mignon, le plaisir que l’on s’accorde après une dure journée de labeur. Une véritable métamorphose s’opère alors, nous analysons les moindres faits et geste des créateurs,  l’univers se dégageant de leurs pièces, les coloris utilisés, mais aussi la scénographie.

Bref aussi critique que le  grand Karl !  Chez MonDéfilé on a sélectionné les looks pour lesquels notre cœur s’est emballé, des looks pour lesquels toute victime de la mode dirait « Haaaan, j’adoooore c’est trop canon ! » Bien au delà du coup de cœur, ce sont des pièces pour lesquelles nous serions prêtes à mourir avec. C’est un fait l’été 2013 sera ethnique, sera Afrique. Si l’Afrique centrale et son tissu Wax était à l’honneur cet été, lors des Fashion-Weeks printemps-été 2013 la mode a survolé le continent et s’est laissé charmer par les couleurs qui habillent les coiffes des guerriers Maassaï. Bienvenu en Afrique Orientale ! Mais elle a aussi fait un léger détour par la Grèce le pays des dieux ou bien  c’est ce que l’on veut nous laisser croire ! Tout ceci accompagné d’une sauce « Incas ». Un je ne sais quoi  qui nous ramène à l’époque des empires Aztèques. A tel point que l’on s’attend à voir en bout de podium le totem du créateur. C’est une mode ethniquement perdue à laquelle nous avons droit, elle pointe le bout de son nez à chaque point cardinal. Ici en Grèce…

Il y a quelque chose d’ethnique dans cette silhouette, mais on ne saurait dire où… La créatrice Mary Katrantzou véritable révélation des podiums, sème le doute dans nos esprits.

Tantôt entre le Kenya et l’Amérique du Sud…

Antonio Berardi joue sur une mode géométrique et la superposition de matières. Il nous en met plein la vue avec son bleu roi et ses empiècement dorés.

Sublimez les looks avec des chaussures Pierre Hardy et le tour est joué ! Vous êtes prêtes pour jouer les amazones en furie dans le pays imaginaire de Valhalla !

Bettina NLEND

Ce contenu a été publié dans Bons plans mode. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire